TIMBRES DE COLLECTION DES PYRENEES ORIENTALES :
LES TRES BIEN OBLITERES D'ABORD (T.B.O. des P.O.)

par R.SCAMARONI
- Président de l'
ASCT - Association d'éducation populaire fondée en 1977 -
Primée sous l'égide de la Fondation de France pour le Centenaire de la loi de 1901.
*

Depuis plusieurs années les philatélistes regroupés au sein de l'APTE, notre Amicale Philatélique de Toulouges et des Environs, se retrouvent deux fois par mois. En alternance à Canohès, le premier mardi et à Toulouges, le troisième. Bien sûr les échanges de documents vont bon train mais aussi... les échanges d'idées.
Tout au long des dernières années, celles-ci ont germé et l'une d'elles, les T.B.O. des P.O. - à prononcer avec l'accent catalan de la République française, TéBéO dés PéO - va faire date et entrer dans l'histoire de la philatélie. Je le dis et je l'écris en toute modestie car j'en suis profondément convaincu.
En effet, demain, sans être collectionneur, passionné de philatélie et sans se ruiner, n'importe lequel d'entre nous va pouvoir figurer sur nos catalogues électroniques MICROPHILA qui seront diffusés gratuitement via Internet dans le monde entier, participer aux expositions les plus recherchées et recevoir des offres d'achats. Tout ceci avec un seul timbre qu'il aura trouvé sur une simple lettre reçue hier ou aujourd'hui. Il lui suffira d'être attentif au cachet qui figure sur le timbre. Si l'oblitération est nette, que la date et le lieu de départ sont parfaitement lisibles, il est déjà sur la bonne voie et en tout état de cause, ce timbre doit être conservé.
Si, de plus, la date du cachet correspond à l'année d'émission du timbre et que le bureau de poste se trouve dans les P.O. , c'est gagné. Ce n'est peut-être pas déjà la fortune mais c'est le début. D'ores et déjà, vous aurez la possibilité de figurer sur le catalogue électronique et la possibilité de participer aux expositions de ce genre nouveau et éventuellement, de dégager quelques petits profits pour assouvir une autre passion par exemple.

  

Il est évident que les timbres qui ne sont pas des P.O. mais qui remplissent ces conditions doivent être conservés. En effet, lorsque notre exposition aura eu lieu et dès que nos travaux seront dévoilés sur Internet, tous les autres départements, tous les autres pays se lanceront dans les mêmes recherches philatéliques.
Que faut-il faire quand vous serez en possession de ces fameux T.B.O. des P.O. ? D'abord venir voir nos assistantes pour qu'elles les recencent, les scannent, les cataloguent, etc. rassurez-vous, les timbres vous sont rendus, vous en restez propriétaires.
Pour conclure, je tiens à remercier tous les membres de l'APTE, son président fondateur Gilbert Maury, l'actuelle présidente Simone Escudier pour son courage et sa ténacité à maintenir vivace cette section depuis 1996, Mireille Chiroleu, Renée Villelongue, Jean-Pierre Boisumeau, Miguel Cano, Serge Caubet, Alain Fuguet, Gérard Lebrat, Grégoire Martin, Jean-Pierre Rabasse pour leur amitié, les recherches qu'ils ont effectuées et les conseils qui m'ont permis d'approfondir ces travaux avec un regard de modernité teinté d'informatique. Je n'oublie pas d'associer à cette collaboration, notre regretté Jacques Grout.
Je remercie Micheline Millas, notre assistante, pour son travail et sa confiance car au début elle ne savait pas très bien ce que je lui faisais faire, ainsi que Jeannine Gineste qui a pris le train en marche, pour son concours présent et futur.
Enfin, merci à Vous tous qui allez participer à cette recherche philatélique d'un genre nouveau, car désormais vous n'aurez plus jamais le même regard sur une enveloppe timbrée.
Bonne année 2004 à Vous tous qui êtes en photo sur ce bulletin et à tous ceux qui n'y sont pas !

R. S. Philatéliste de base comme Vous tous

Article lié : LA FETE ANNUELLE DE LA POSTE